Historique

UN PEU D'HISTOIRE...

C'est un soir d'avril 1969, en Outre-Meuse, quartier folklorique de Liège et patrie du légendaire Tchantchès, qu'un groupe de joyeux compagnons amoureux de folklore et de gastronomie décida de créer la Confrérie Tchantchès.

La Confrérie a pour but de faire renaître certaines traditions folkloriques et gastronomiques liégeoises disparues, comme les vieux métiers, les marchandes de rues.


Elle ouvre le cortège lors des manifestations folkloriques. 

 

Les membres de la confrérie portent des costumes représentant des marionnettes vivantes: Charlemagne, l'archevêque Turpin, moine paillard qui fut son confesseur, son neveu Roland, Olivier, ce preux chevalier dont on trouve trace dans "la chanson de Roland", les quatre fils Aymon (Renaud, Allard, Guichard et Richard) ces frères originaires de nos Ardennes, qui s'opposèrent à l'empereur avec ardeur (on les dit maintenant réconciliés) et enfin, Tchantchès (François) et Nanesse (Agnès) sa compagne, les deux personnages typiques du théâtre liégeois de marionnettes liégeois. De charmantes "Nanesse" offrent leurs produits au public tout le long du cortège.

La Confrérie Tchantchès, participe à de nombreux cortèges en Belgique et à l'étranger, et étant originaire du quartier Outre-Meuse, elle participe chaque année aux célèbres fêtes du 15 Août depuis 1976.

Parmi les nombreuses activités, la Confrérie effectue fréquemment des intronisations de personnalités folkloriques et civiles, elles se déroulent suivant un protocole bien établi et dans une ambiance de franche cordialité: en présence de l'empereur Charlemagne et de sa Cour au grand complet, les candidats doivent d'abord se purifier les mains au pèkèt (nom wallon de l'alcool de genièvre). Ils doivent ensuite, en moins de dix minutes, manger quatre tartines de makêye (fromage blanc) et boire un litre de bière Dju d'là. Les survivants revêtent alors foulard et casquette de Tchantchès. Après les délibérations, les candidats sont acceptés. Ils reçoivent le titre de "Kipagnons de Tchantchès", concrétisé par un diplôme remis par l'empereur. La cérémonie terminée, la fête se poursuivra jusqu'aux petites heures.

La Confrérie Tchantchès, est membre de la Fédération des Groupes Folkloriques Wallons et depuis 1970 est également membre de l'Union des Groupements du Folklore Gastronomique de la Province de Liège.

 



Nouvel ecussonL

Date de dernière mise à jour : 15/12/2014